#
#
#
Logo

Eckhard Radmacher

L’élément déclencher pour la carrière de musicien de Radmacher (qui prend ses premiers cours de clavier à 7 ans) est un concert d’Oscar Peterson auquel il assiste à l’âge de 11 ans. Enthousiasmé, il se tourne dès lors vers le jazz, copie d’innombrables improvisations qu’il joue à l’oreille d’après les disques et commence à improviser lui même. Les premières compositions voient le jour. A 17 ans, il fonde un trio de jazz qui devient connu grâce à de nombreux concerts et passages à la radio.

Son goût pour la littérature classique arrive au premier plan lorsqu’il commence des études de clavier et d’interprétation de Lieder à l’école de musique de Cologne, études qu’il achève par un diplôme avec mention et un concert-examen.

De plus, une amitié et un travail commun d’un an avec le pianiste polonais Krystian Zimerman, est un point décisif pour sa carrière artistique. Les discussions autour de la musique et de ses expériences en concerts ont été et sont toujours des éléments moteurs qui l’influencent en tant que pianiste et compositeur.

Les prestations cyniques de Radmacher le conduisent dans beaucoup de pays d’Europe mais aussi en Russie et en Corée du Sud. Il se produit avec beaucoup de succès au festival de musique Schleswig-Holstein où il présente un répertoire « classique » et ses propres œuvres.

Aujourd’hui, parallèlement à ses concerts, il se consacre de plus en plus à la composition. Il a trouvé depuis longtemps son langage sonore, tout à fait personnel, langage qui unit éléments du Classique et du Jazz d’une manière incomparable.