#
#
#
Logo

Eckhard Radmacher et Wilhelm Geschwind dans une interview particulière où sans rien dire ils dévoilent pourtant tout.

Monsieur Eckhard Radmacher, Monsieur Wilhelm Geschwind: Vous associez le Classique et le Jazz dans un programme. La dimension que prend l’expression musicale ainsi que son intensité est immensément grande. N’est-ce pas contraignant pour les auditeurs ?

A propos d’auditeur : Quelle importance a la communication avec le public ?
Est-elle d’une manière ou d’une autre prévisible ?

Il faut aimer l’excitation, voire même le danger, non ?

Maintenant en ce qui concerne la communication entre vous :
Quelle importance a l’humour lorsqu’on joue ensemble?

Lorsque Eckhard Radmacher se lance dans ses improvisations, cela ne vous perturbe-t-il pas, Monsieur Geschwind ?

Vous en êtes sûr ? Cela ne vous effraie pas ?

Quelle importance a la confiance ?

Il s’agit d’un sentiment de liberté, de créer ici et maintenant. Parallèlement, vos morceaux de jazz contiennent des éléments distincts appartenant au Classique européen. Quel rôle joue alors le plaisir de s’éclater dans le groove si typique du jazz ?

Vous êtes interprète et compositeur de manière complémentaire. Que pensez-vous du fait que cette combinaison puisse un jour disparaître ?

Une dernière question : Votre souhait est que le public rentre chez lui content et avec un peu plus d’enthousiasme. Vous y arrivez ?

go to the top